Le Classeur des Princesses

Notre fille a 2 ans 1/2, elle joue beaucoup avec la dinette et avec les voitures de son frère. Ce qu’elle aime par-dessous tout ce sont les princesses Disney ! Elle les connait grâce à un livre. Nous avons donc surfé sur cet engouement pour lui montrer les dessins animés.

Nous regardons les dessins-animés tous les dimanches pluvieux de l’année, un moment familial. Son frère fait un peu la tête parce que ce sont « des dessins animés de filles » mais il ne les connait pas et finalement il les a aussi tous regardés.

Pour faire un retour avec notre fille sur les princesses, nous avons pensé travailler sur le coloriage et sur les différents crayons (Crayons, de couleurs, crayons feutres, crayons pastel, etc). Elle est encore petite pour imaginer d’autres histoires avec ces princesses. Donc pour cet atelier, il faut imprimer une feuille de chaque princesse. Nous avons imprimé aussi l’affiche du film d’animation. Chaque princesse à une double page dans son classeur. A droite l’affiche du film d’animation et à gauche, le dessin. Nous avons regardé les dessins-animés et fait les ateliers dans l’ordre chronologique.

Blanche-Neige et les 7 nains : Coloriage aux crayons de couleurs.

Cendrillon : Coloriage à la peinture et au pinceau.

La belle au bois dormant : Collage de gommettes étoilées.

La petite sirène : Coloriage aux crayons pastel.

La Belle et la Bête : Coloriage aux crayons feutres.

Aladdin : Coloriage à la craie.

Pocahontas, une légende indienne : Coloriage au crayon à papier.

Mulan : Coloriage avec des surligneurs.

La princesse et la grenouille : Coloriage avec des crayons à billes de couleurs.

Raiponce : Coloriage avec des crayons aux paillettes.

Rebelle : Coloriage avec des feutres tampons.

La reine des neiges : Collage de stickers de la reine des neiges sur une feuille blanche.

Nous avons mis tous ces dessins dans un protège documents pour plusieurs raisons, d’abord Disney va surement continuer à faire des films d’animation sur les princesses et on pourra continuer le classeur. La deuxième raison c’est que notre fille aime beaucoup regarder son « classeur des Princesses » et que c’est d’une part plus facile de le manipuler et d’autre part, elle ne peut pas le tâcher. Nous avons aussi un poster avec toutes les princesses. Aujourd’hui, notre fille sait toutes les nommer. Nous avons alors lu les histoires de princesses et notamment le livre Comme une princesse chez Disney Junior.

Cet atelier sert surtout à manipuler les différents outils de coloriage. Il peut être fait avec des coloriages autres que les princesses de Disney (Pirates, Voitures, Dinosaures, Fleurs, Papillons, etc). A vous de choisir en fonction des intérêts de vos enfants.

Le cahier Tom Hanks

Après le cahier de Tim Burton, nous avons cherché un autre fil rouge autour du cinéma. Après le réalisateur, nous avons choisi les acteurs. Mon conjoint et moi nous aimons beaucoup Tom Hanks, c’était alors une évidence. Il a fallu faire un choix de films et même si Tom Hanks est un excellent acteur, nous ne pouvons pas montrer tous ses films à un enfant de 6 ans. C’est pour ça que nous avons choisi aussi les dessins-animés que Tom Hanks a doublé. Voici la liste des films vus : Splash, Big, Le pôle express, Toy Story, Toy Story 2, Toy Story 3, Turner et Hooch, Vous avez un message, Apollo 13 et Seul au monde.

Si vous avez des souvenirs de ces films, je vous propose d’essayer de les regarder avant la diffusion à votre enfant. Dans Splash et Big il y a des scènes qui sous entendent que les acteurs font l’amour. A vous de vous dépatouillez avec. Dans Apollo 13, il a une scène au début ou les acteurs miment l’acte sexuel avec une bouteille de bière et un verre. Mais comme ils parlent de fusée, notre fils n’a pas compris la métaphore. Par contre, il a encore un fou rire quand on lui parle de la réplique de Bill Paxton : « J’ai faim, je pourrai engloutir le cul d’un rhinocéros ».

Pour les ateliers, nous avons alterné entre atelier manuel et un atelier pour faire marcher l’imagination de notre fils. Vous pourrez facilement utiliser les mêmes idées pour l’imagination, peu importe l’âge de vos enfants. Pour les ateliers manuels, vous pourrez aussi adapter les ateliers en les aidant plus ou moins).

Splash : Création d’une sirène avec la trace des mains et des pieds. (Idée trouvée sur Pinterest : ptitedecodelolo.canalblog.com)

Big : Imagine un robot : d’abord il l’a dessiné puis il nous a expliqué son fonctionnement. Nous vous livrons le texte tel quel :

Le robot a des pinces sur les deux côtés pour attraper des objets. Elles sont accrochées à un fil. Quand le robot baisse ses pinces, deux missiles apparaissent sur ses épaules et quatre sortent de ses épaules. Les oreilles grandissent et entendent tout, même les murmures et les chuchotements. Il comprend et contrôle toutes les langues du monde. Il a quatre jambes. Deux pour marcher et les deux autres pour se défendre –elles ont des missiles à la place des os- Si on appuie sur un bouton à l’arrière de la tête, quatorze missiles sortent du visage. Quand on appuie sur la manette noire sur le côté droit, tous les missiles partent. Par contre le bouton noir en bas à droite du visage les neutralise tous.


Le pôle express : Apprendre à utiliser un patron pour faire un collage de Train.

Toy Story : Imagine que trois de tes jouets soient vivants- crée une histoire et dessine les. (Chez nous c’est l’histoire d’une voiture Hot Wheel, des Kaplas et de la DS).

Toy Story 2 : Création du cheval « Pile-Poil ». J’ai trouvé le modèle dans une pochette chinée dans un vide grenier : Travaux éducatifs manuels les animaux articulés d’Yvette Ladrette.

Toy Story 3 : Imagine où seront tes jouets quand tu auras grandi.

Turner et Hooch : Création d’un petit chien en Origami (et par la même occasion la découverte de l’origami). Explication trouvée sur le site : luciedansleciel.canalblog.com

Vous avez un message : Imagine un mail ou tu dois te présenter à un autre garçon de ton âge. Tu dois parler de toi, de ta famille et de tes loisirs.

Apollo 13 : Création d’une fusée.

Seul au monde : Imagine que tu te retrouves seul sur une île desserte. Raconte tes premières impressions.

 

Le cahier de Tim Burton

 Quand notre premier enfant est entré en maternelle, nous avions décidé, avec mon mari, de regarder des films (ou films d’animation) avec lui tous les vendredis soirs. Entendons-nous bien, il ne s’agissait pas d’allumer la télé et de la regarder mais de choisir un film à trois, d’aller le chercher à la vidéothèque de la ville et de le visionner (à 19h30 pour que le coucher ne se fasse pas trop tard). Le début de la semaine nous parlions du film à regarder (pourquoi ce film, de quoi ça va parler, qui sont les personnages, etc), et le lendemain du visionnage, on jouait (généralement au moment des repas) : j’ai aimé cette scène parce que/ je n’ai pas aimé cette scène parce que ou un petit quiz sur le film-
C’est devenu un rendez-vous attendu par nous trois (et aussi une carotte : attention si tu continues tu vas être puni de film…).
La culture cinématographique de notre petit garçon a commencé à grandir et son vocabulaire aussi…
Deux ans plus tard, nous avons pensé qu’il serait plus judicieux que notre enfant fasse un « retour » pour se souvenir encore plus des films vus, et que par conséquent il fallait un fil conducteur entre les films (réalisateur, acteur, thème, etc).

Notre garçon a un goût prononcé pour les monstres et moi j’ai toujours aimé les films de Tim Burton. On a alors fait le cahier numéro 1 : Mon cahier de Tim Burton ! Pour chaque « retour », notre fils écrivait le titre du film (en attaché s’il vous plaît), collait l’affiche du film (préalablement imprimé par Maman) et faisait son petit atelier. Le choix des films étaient importants puisqu’avec Tim Burton, on peut vite tomber dans le genre « horreur ».

On a commencé l’atelier début Janvier, encore dans l’ambiance de Noël, nous avons choisi L’étrange Noël de Monsieur Jack  (d’accord Tim Burton n’est pas le réalisateur du film mais un des scénaristes alors ça compte quand même). On a continuer avec Charlie et la Chocolaterie, puis Edouard aux mains d’argent, Beetlejuice, Mars attack, Frankenweenie, Alice aux pays des Merveilles, Les Noces Funèbres, Pee-Wee’s big Adventure et pour finir en beauté avec Miss Peregrine et les enfants particuliers !

Notre fils était en Grande Section, donc les ateliers sont à son niveau. Mais avec un peu d’imagination il est très facile de modifier les ateliers et de les adapter à l’âge de vos enfants.

L’étrange Noël de Monsieur Jack: Il fallait dessiner (avec modèle) 4 visages de Jack avec des expressions différentes.

Charlie et la Chocolaterie: Je lui ai lu le livre de Roald Dahl de la collection Folio Junior et mon fils a répondu aux questions à la fin du bouquin.

Edouard aux mains d’argent: J’ai demandé à mon bonhomme de bien regardé l’affiche du film et de me la décrire. J’ai noté ses réponses.

Beetlejuice: J’ai découpé un portrait de Beetlejuice et j’ai créé un puzzle à recoller (12 pièces).

Mars attack: J’ai mis des photos de plusieurs extra-terrestres que mon fils connaissait (E.T, Planète 51, En Route, Toy’s Story, Lilo et Stitch, Mars Attack) et il devait les relier à leur noms.

Frankenweenie: Comme les lettres du nom sont « difficiles », j’ai demandé à mon petit d’écrire Frankenweenie de plusieurs façons (avec des lettres autocollantes, en détaché, en attaché, avec des lettres majuscules).

Alice aux pays des merveilles: Il a dessiné son propre chat du Cheshire (et bizarrement il ressemble à un cochon).

Les Noces Funèbres: Découverte et première utilisation du papier calque ! Décalquage du petit vers…

Pee-Wee’s big Adventure: Dessine le vélo de tes rêves.

Miss Peregrine et les enfants particuliers: Le portrait d’un Wright, j’ai découpé la moitié du visage et mon fils a dessiné l’autre moitié !