Feu d’artifice

L’été est la saison des feux d’artifice et nous ne les avons pas manqués autour de nous. C’était une grande première pour notre fille. Nous avons décidé qu’il serait intéressant de travailler sur le feu d’artifice avec elle. Quoi de mieux que la peinture pour imiter la palette de couleur dans le ciel !

Nous avons utilisé 3 rouleaux de papier toilette, que nous avons découpé sur toute la hauteur. Puis nous avons fait des franches.

Ensuite nous avons enroulé le carton sur lui-même pour que ce soit très accessible pour les petites mains de notre fille.

Pour finir, nous avons mis devant elle 3 assiettes en plastique. Chacune contenait une couleur primaire et un rouleau de papier toilette transformé.

Après c’est à l’artiste en herbe de s’exprimer en tamponnant ses outils contre une feuille (utiliser une feuille de papier assez épaisse- blanche ou noir). Le mélange des couleurs se fait automatiquement et le vert, l’orange et le violet apparaissent comme par magie. Cette activité peut être faite et refaite maintes fois, il y aura toujours un résultat différent, c’est ça qui est aussi intéressant pour les enfants.

Chez nous ça a donné ça :

Nous vous souhaitons de très jolis feux d’artifice.

Le pouvoir des Fleurs

Le thème de la kermesse de notre fils est cette année : Le pouvoir des Fleurs. Comme nous n’avons pas pu aller à la réunion de préparation et qu’il n’y a eu aucun compte rendu, nous avons décidé de « travailler » avec notre fils sur ce sujet. Nous sommes donc allés au musée de la Vie Romantique voir l’exposition du Botaniste Pierre-Joseph Redouté : « Le Pouvoir des Fleurs » (http://www.faiscequetupeux.com/exposition-pierre-joseph-redoute/).

Puis nous avons mis en place des ateliers dessins en utilisant les œuvres des artistes que nous connaissons déjà :

  • Comme Pierre-Joseph Redouté, dessine notre cactus.

  • Comme Keith Haring et Niki de Saint Phalle, dessine une mi-fleur-mi-homme.

  • Dessine des fleurs de couleur à la manière d’Andy Warhol.

  • Décalque le tableau de Paul Klee.

  • Colorie l’œuvre d’Henri Fantin- Latour avec des couleurs inhabituelles.

Ensuite nous avons fait un jeu avec les prénoms féminin et les fleurs. Notre fils devait relier les prénoms à des photos.

Après nous avons traité la chanson « Le Pouvoir des Fleurs ». Nous avons choisi de suivre les paroles de celle des Enfoirés de 2002. Nous avons d’abord écouté la chanson plusieurs fois (pendant qu’il jouait, sous la douche, dans la voiture, etc). Ensuite nous avons fait une explication de texte sur les mots qui étaient un peu difficiles (parapets d’Arthur, une division, les corolles, l’Eden, Partie remise).

Pour finir, il a participé au concours de dessin sur le thème des jardins (ici : http://www.faiscequetupeux.com/concours-de-dessin/)

Pâques 2017

D’abord nous avons cherché à donner une explication à Pâques à notre fils (notre fille étant un peu trop petite pour comprendre), nous sommes arrivés par hasard sur un site qui explique Pâques dans les différentes religions, mais aussi comme étant la fête du Printemps. Ce site donne aussi les traditions dans les autres pays et la signification des cloches, des œufs, des lapins, etc. Tout le travail est fait ici : http://www.momes.net/Fetes/Paques/Origine-de-Paques vous n’avez plus qu’à le lire.

Chez nous, une fête quelle qu’elle soit, entraîne la décoration de notre porte d’entrée. C’est année, avec notre grand âgés de 7 ans, nous avons opté pour le coloriage miniature (https://www.google.fr/search?q=coloriage+de+paques&rlz=1C1CHBD_frFR715FR715&espv=2&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiQjIXvw53TAhXJzRQKHRCkCrYQ_AUIBigB&biw=1517&bih=735#tbm=isch&q=coloriage+de+paques+mini&imgrc=4ZT_V0A9VrYJSM). Cette technique change un peu des coloriages habituels et nous avons en plus rajouté une consigne (tous les mêmes petits dessins devaient être de la même couleur).

Ensuite, nous avons travaillé sur une technique de collage (nous avons trouvé l’idée ici : https://www.minted.com/julep/2013/02/26/paper-strip-easter-egg-art/). C’est une activité vraiment facile à mettre en place, notre enfant a tracé, découpé et collé. Une activité complète. 

Puis nous avons aussi travaillé la décoration avec notre plus jeune enfant. Nous, nous sommes servis de drawing gum. Nous avons fait le dessin grossier d’une poule que notre fille a rempli de drawing gum (avec notre aide), puis nous lui avons demandé de colorier le dessin et de ne plus laisser de blanc. Pour finir, nous avons enlevé le drawing gum.

Après, nous avons fait notre habituelle décoration avec les mains dans la peinture, pour faire une poule et ses poussins. 

Pour finir la décoration de la porte, nous avons trouvé une décoration rigolote à faire avec des photos. Chaque enfant a colorié entièrement une feuille pour faire un fond et nous avons collé leur photo, rajouté des oreilles et un nez de lapin et fait des moustaches.

Mais Pâques ne serait pas Pâques sans les chocolats. Cette année, nous avons décidé d’organiser une chasse aux chocolats. Nos enfants n’ayant pas le même âge, nous avons dû faire des questions adaptées à chacun. Nous avons d’abord pris dans chaque pièce de notre appartement un détail en photo, puis nous avons créé autant de questions qu’il y avait de photos. Nous avons pris en photo : un sticker mural, les jouets de bain, une corbeille à fruits, un motif d’une couette, un bout de cadre, des livres de la bibliothèque, un parapluie, un morceau d’une lampe, un bout d’affiche et le tambour de la machine à laver. Les questions sont adaptées à l’âge des enfants et correspondent à ce qu’ils aiment ou ce qu’ils ont vu à l’école ou à la crèche : chez nous ça allait de « Chante-moi la chanson des petits poissons » à « Donne-moi 6 noms de professeurs de Poudlard ». Le jeu commence en leur donnant une photo. Si les réponses sont bonnes, ils ont le droit à une nouvelle photo, ils doivent se rendre dans la pièce et répondre à une autre question. Chez nous le trésor était caché dans la machine à laver. Le jeu dure une bonne demi-heure. Suivant l’âge des enfants, vous pouvez accroître les difficultés en trouvant des détails plus ardus pour découvrir la pièce et en adaptant les questions.

Le lendemain, nous avons jeté dans l’appartement des petits œufs en chocolat pour que les enfants respectent la tradition et ramassent les chocolats….

Le Cahier des Formes


Après le cahier des couleurs (http://www.faiscequetupeux.com/le-cahier-des-couleurs/), nous avons décidé de travailler sur les formes avec notre petite fille de 2 ans et demi. Nous avons lu d’abord plusieurs livres sur le thème : Adam n’est jamais content de Maryse Platel Houdry, A vue d’œil de Jennifer Yerkes, Jeu de construction et jeu de formes d’Hervé Tullet, Lulu et lili la maison d’Odile Bailloeul, Chez moi de Xavier Deneux, Rond et Carré mon livre de formes chez Hemma, Mes formes d’Héloïse Charier-Maurel et Vincent Mercier, Mercredi d’Anne Bertier et Si jolie en rose chez Publications International.

Nous avons lu les livres plusieurs fois pendant un mois environ. Nous avons ensuite commencé le cahier des Formes. Nous avons surtout travaillé avec des gommettes puisque notre fille aime beaucoup ça et qu’elle maîtrise bien l’exercice. Nous avons acheté deux sortes de gommettes, le premier sachet comportait des gommettes brillantes et le deuxième, des gommettes en feutrine. Notre fille a utilisé les gommettes brillantes, sur chaque page de son cahier elle y a mis une forme (déclinée en plusieurs couleurs). Il y avait plusieurs formes : les carrés, les étoiles, les lunes, les ronds (les petits et les grands), les rectangles (très petits- petits- moyens et grands), les triangles, les nuages, les cœurs, les tulipes, les demi-cercles. Elle les a mis dans le sens qu’elle voulait. La consigne était juste une forme par page. Elle a utilisé 14 pages.

Pour le deuxième exercice, elle a rempli les pages de son cahier avec les formes en feutrines mais en les mélangeant. Elle a fait 6 pages.

Comme il restait des gommettes, nous avons dessiné 4 visages de clowns (un par page) très grossièrement nous ne sommes pas dessinateurs. Comme nous sommes un peu étourdis, nous avons oublié de dessiner les nez. Nous avons ensuite demandé à notre fille de choisir un nez parmi les gommettes restantes. Nous avons donc 4 clowns avec un nez rectangle jaune, un nez rond rouge, un nez étoile verte et un nez cœur violet. Le « travail » suivant n’a pas été imposé mais décidé par notre fille elle-même, elle a colorié à sa façon les clowns.

Pour finir le cahier des formes, nous avons dessiné le contour du visage des clowns (2) et demandé à notre fille de mettre elle-même les parties du visage (yeux, oreilles, nez, bouche, chapeau et pompon sur le chapeau). Nous n’avons pas aidé notre petite pour ce dernier exercice et nous avons été très surpris et fiers (comme des parents) du résultat.

Souvent nous regardons ce cahier avec notre fille, elle sait maintenant reconnaître toutes les formes du cahier. Nous vous souhaitons un joyeux atelier des formes.

 

Saint-Valentin

Pour la Saint-Valentin, nous avons fait des recherches sur l’historique de la Saint-Valentin, nous avons fait des activités manuelles pour décorer notre porte d’entrée et nous avons fait des gâteaux en forme de cœur.

Nous avons profité de la Saint-Valentin pour faire des activités manuelles. Nous avons d’abord fait des recherches sur l’historique de la Saint-Valentin. Après avoir lu beaucoup de pages sur ce sujet, nous avons jugé que le site qui expliquait le plus simplement l’historique de la Saint-Valentin  pour des enfants c’était celui-ci : http://www.momes.net/Fetes/Saint-Valentin/Origine-de-la-Saint-Valentin

Pour les cœurs en peinture : Notre fille (2 ans) a peint une feuille A4. Une fois sèche,  nous l’avons mis dans l’imprimante. Les cœurs sont imprimés sur les dessins et il ne reste plus qu’à découper les cœurs de couleurs.

Le cœur quadrillé : Nous avons imprimé un cœur et nous avons-nous même fait un quadrillage et demandé à notre fils de colorié le quadrillage avec pour consigne de ne pas colorier de la même couleur deux cases qui se touchent.

Le planisphère : Notre planisphère était découpé en 6 parties. Dans chaque partie, mon fils a choisi lui-même les pays et nous avons recherché comment dire « Je t’aime » dans ces pays. Il a bien aimé essayer de recopier l’alphabet Russe.   

La ronde des mots : La ronde des mots peut être faite à toutes les occasions. Il suffit de changer le vocabulaire. En utilisant cette activité, nous faisons écrire notre enfant sans qu’il s’en aperçoive. Il est content de décorer notre porte. Nous avons choisi pour la Saint –Valentin d’écrire : Je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout.

Gâteaux «cœur »: nous avons fait des mini-cakes marbrés en forme de cœur (moules achetés chez Lidl). Nous avons utilisés une recette écrite dans le cahier de Mamie. On vous la donne :

Ingrédients pour 10 cakes :

  • 2 œufs
  • 50 g de chocolat pâtissier
  • 40g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 55g de beurre
  • 75g de farine
  • 1 sachet de levure chimique

Recette :

Préchauffer le four à 180°.

Faites fondre le chocolat au bain-marie.

Séparez les blancs des jaunes.

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œuf, le sucre, le sucre vanillé, ajoutez ensuite la farine, la levure et le beurre fondu.

Battez les blancs en neige.

Séparez la pâte obtenue en deux, 75% et 25%. Dans le deuxième saladier (25%), rajoutez le chocolat et la moitié des blancs en neige. Dans le premier (75%) ne rajoutez que les blancs en neige.

Répartissez les deux pâtes dans les mini-moules.

Laissez cuire 25 minutes.

Bon appétit.

 

Le Classeur des Princesses

Notre fille a 2 ans 1/2, elle joue beaucoup avec la dinette et avec les voitures de son frère. Ce qu’elle aime par-dessous tout ce sont les princesses Disney ! Elle les connait grâce à un livre. Nous avons donc surfé sur cet engouement pour lui montrer les dessins animés.

Nous regardons les dessins-animés tous les dimanches pluvieux de l’année, un moment familial. Son frère fait un peu la tête parce que ce sont « des dessins animés de filles » mais il ne les connait pas et finalement il les a aussi tous regardés.

Pour faire un retour avec notre fille sur les princesses, nous avons pensé travailler sur le coloriage et sur les différents crayons (Crayons, de couleurs, crayons feutres, crayons pastel, etc). Elle est encore petite pour imaginer d’autres histoires avec ces princesses. Donc pour cet atelier, il faut imprimer une feuille de chaque princesse. Nous avons imprimé aussi l’affiche du film d’animation. Chaque princesse à une double page dans son classeur. A droite l’affiche du film d’animation et à gauche, le dessin. Nous avons regardé les dessins-animés et fait les ateliers dans l’ordre chronologique.

Blanche-Neige et les 7 nains : Coloriage aux crayons de couleurs.

Cendrillon : Coloriage à la peinture et au pinceau.

La belle au bois dormant : Collage de gommettes étoilées.

La petite sirène : Coloriage aux crayons pastel.

La Belle et la Bête : Coloriage aux crayons feutres.

Aladdin : Coloriage à la craie.

Pocahontas, une légende indienne : Coloriage au crayon à papier.

Mulan : Coloriage avec des surligneurs.

La princesse et la grenouille : Coloriage avec des crayons à billes de couleurs.

Raiponce : Coloriage avec des crayons aux paillettes.

Rebelle : Coloriage avec des feutres tampons.

La reine des neiges : Collage de stickers de la reine des neiges sur une feuille blanche.

Nous avons mis tous ces dessins dans un protège documents pour plusieurs raisons, d’abord Disney va surement continuer à faire des films d’animation sur les princesses et on pourra continuer le classeur. La deuxième raison c’est que notre fille aime beaucoup regarder son « classeur des Princesses » et que c’est d’une part plus facile de le manipuler et d’autre part, elle ne peut pas le tâcher. Nous avons aussi un poster avec toutes les princesses. Aujourd’hui, notre fille sait toutes les nommer. Nous avons alors lu les histoires de princesses et notamment le livre Comme une princesse chez Disney Junior.

Cet atelier sert surtout à manipuler les différents outils de coloriage. Il peut être fait avec des coloriages autres que les princesses de Disney (Pirates, Voitures, Dinosaures, Fleurs, Papillons, etc). A vous de choisir en fonction des intérêts de vos enfants.

Noël 2016

Pour Noël, nous vous montrerons ici la décoration de notre porte d’entrée, l’activité Abécédaire de Noël qui nous a pris une bonne partie des vacances scolaires, la création d’un petit tableau facile à faire et du plus bel effet, et pour finir, la recette de nos sablés.

La Décoration de la porte :

Nous avons fait des dessins avec les traces de doigts et les empreintes des mains (je vous renvoie directement sur Pinterest, il y a des milliers d’idées). Cet atelier nous a pris plusieurs jours parce qu’il faut souvent attendre que la peinture sèche. Avec notre petite, nous avons utilisé sa main entière pour faire les bonhommes de neige et le renne.

Elle n’a pu faire que le premier atelier mais elle a bien aimé. Nous avons commencé  par un atelier peinture, elle a peint plusieurs feuilles et après quand elle en avait fait assez, je lui ai proposé de mettre ses mains dans la peinture. Pas de frustration ! Le reste c’est son frère qui l’a fait parce qu’elle est trop petite.

Première atelier : Les mains dans la peinture pour faire le socle du renne et des bonhommes de neige.

Deuxième atelier : Création des visages, et finitions des personnages.

Troisième atelier : Découpage et accrochage des dessins.

Avec le grand, nous avons utilisé la trace de ses doigts pour faire plusieurs personnages de Noël. Ça se passe aussi en plusieurs étapes parce que la peinture doit sécher, mais comme il ne s’agit que des traces de doigt, le séchage est rapide. Donc après le choix des personnages, il faut faire les traces pour créer la base du dessin. Quand c’est sec, il suffira de rajouter des formes géométriques sur les dessins pour les finaliser. Nous avons réalisé l’activité avec deux livres d’Ed Emberley (Dessiner avec l’empreinte du doigt c’est facile et Dessiner avec l’emprunte du pouce c’est facile aux éditions Albin Michel Jeunesse).

Abécédaire :

Nous avons fait un Abécédaire de Noël pendant les vacances, ça concilie l’écriture, l’art plastique et la photographie. Nous avons d’abord écrit l’alphabet à la verticale sur une feuille blanche et nous avons écrit en face des lettres les prénoms des gens de la famille et des amis que nous allions voir pour les fêtes de fin d’année (A- Audrey, M- Mamie et Maman, T- Tatie et Tonton- etc). Puis nous avons pris des photos de notre fils avec tous ces gens ! Quand deux personnes avaient un prénom commençant par la même lettre, nous prenions, quand c’était possible, tout le monde sur la même photo. Puis nous avons écrit le vocabulaire de Noël dans les lettres vides de notre abécédaire (B- Boules, G- Guirlande, E- Etoile, S- Sapin) et nous avons fait des activités manuelles avec ces mots (Boules : Découpage de ronds dans les papiers des cadeaux de mon fils. Guirlandes : Collage de stikers de Noël sur des traits tracés à la main. Etoile : Éclaboussure de peinture- à l’aide d’une brosse à dents- pour faire une étoile mouchetée. Sapin : Sur la partition de musique « Mon beau Sapin », notre fils a dessiné et colorié un sapin en changeant les couleurs à chaque ligne de la partition – cette dernière explication vous sera plus parlante avec la photo ci-dessous).

Pour avancer dans notre abécédaire, nous avons aussi rajouté des infos sur les films vus pendant cette période de vacances (Pour le cinéma, on a collé le ticket et l’article qu’il y avait dans le magazine du cinéma- pour les films à la télé, on a découpé dans le magazine tv ce qui concernait le film), les activités faites et les cadeaux  (F- Fun Park et Q- Qui est-ce). Pour finir comme nous il y avait des lettres vides, nous avons un peu triché et nous sommes allés à la médiathèque pour choisir des livres commençants par les lettres manquantes.

Après il y a un grand travail de mise en page et votre imprimante va chauffer. Mais vous pouvez aussi découper beaucoup de choses dans les catalogues (pour les jouets par exemple), ou prendre la carte de visite du restaurant ou encore les flyers quand vous emmener vos enfants faire une activité.

Nous avons rangé tout ça dans un protège-documents mais vous pouvez aussi le relier. Votre enfant sera super fier de le montrer et passera du temps à le regarder !

Chez nous ça donnait ça :

  • Adrien, Antoine et Audrey
  • Boules de Noël
  • Cluedo
  • Dinde (oui nous avons pris la dinde en photo)
  • Etoile
  • Florent
  • Guirlande
  • Hot Wheel
  • Isabelle
  • Johan
  • Karting
  • Lego
  • Mamie, Maman
  • Noémie
  • Olivier
  • Papy- Papa
  • Qui est-ce
  • Restaurant
  • Sapin
  • Tatie et Tonton
  • Ugo et Liza Pompiers (livre de Daniel Blancou et Mymi Doinet)
  • Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker et Ron Clements
  • Wizzil (livre de William Steig)
  • X-Box
  • Yannick
  • Zarafa de Remi Bezançon et Jean-Christophe Lie

Si vous avez des questions techniques n’hésitez pas, bon courage.

Création d’un tableau :

J’ai piqué l’idée ici : http://www.puresweethome.com

Le pas à pas en photo est à la fin de cette article.

Nous sommes allés faire découper des planches (dans tous les magasins de bricolage) et nous avons acheté des clous, de la ficelle et de la laine. Nous, nous avons demandé des planches de 10 cm sur 10 cm mais vous pouvez choisir d’autres mesures. Notre fils a décidé de ne pas peindre les planches et de laisser le bois brut, mais vous pouvez les peindre si vous le voulez. Ensuite, nous avons imprimé des dessins de Noël sur une feuille que nous avons mis sur la planche. Après, nous avons mis des clous sur le dessin et nous avons enlevé la feuille dessinée. Pour terminer nous avons enroulé de la ficelle ou de la laine sur les clous. C’est très facile à faire avec des enfants et c’est surtout très adaptable en fonction de l’âge de vos enfants.

Les Sablés de Noël :

Nous avons fait des sablés de Noël, mais comme nous ne sommes pas des pâtissiers de grands talents, nous avons pris la recette ici :

http://www.cuisineaz.com/recettes/petits-sables-facile-15070.aspx

et nous avons acheté les emporte-pièces chez «Du Bruit dans la Cuisine ».

 

Le cahier des couleurs

arc-en-cielNotre fille sait depuis un certain temps déjà nommer les différentes couleurs. Nous avons décidé de surfer sur ses connaissances et ses goûts. Elle a, parmi ses jouets, l’arc-en-ciel de grimm’s et elle s’amuse à dire toutes les couleurs. Pour commencer, nous avons lu pas mal de livres sur les couleurs et sur le peintre : Pop mange de toutes les couleurs de Pierrick Bisinski et Alex Sanders, De toutes les couleurs de Gwendoline Raisson et Ella Charbon, Elmer de Davide McKee, Minnie, si jolie en rose de chez Disney Junior, Le livre des couleurs de Mark Gonyea, Coco peint de Dorothée De Monfreid, Les couleurs de chez Yoyo Edition, Lulu et Lili : la peinture d’Odile Bailloeul, et Un petit trou dans une pomme de Giorgio Vanetti. Après cet atelier lecture, nous avons « ouvert » l’atelier peinture. Pour la couverture du cahier, nous avons laissé notre fille créer ! Elle a choisi les couleurs et elle a peint des serpents (ce n’est pas évident de le remarquer au premier coup d’œil).

serpent

Après nous avons suivi le travail de ce site (http://www.enperdresonlapin.com/k-melange-de-couleur-peinture.html) en suivant leur dessin :

couleur

A partir de là, nous avons donné à notre fille seulement les deux couleurs désignées par le dessin et elle les a mélangées. Par moment elle croisait bien les couleurs et donc la troisième couleur apparaissait et parfois elle faisait deux gribouillages bien distincts, il fallait que nous la guidions pour que les couleurs se mélangent.

couleur2couleur1couleur3

Pour faire son petit cahier des couleurs, nous avons d’abord collé sur la couverture le premier dessin (les serpents), puis sur les pages suivantes, nous avons mis les différents livres lus et une photo de son arc-en-ciel. Par la suite nous avons placé la « palette de peinture » et enfin nous avons collé les 6 dessins (dans le même ordre).

Ce petit cahier de peinture peut être en plus complété soit par d’autres dessins mélangeant d’autres couleurs, soit par les autres livres que nous découvrirons sur les couleurs.

Nous vous souhaitons un bon atelier peinture avec vos enfants !

Halloween 2016

Oui je sais Halloween n’est pas une fête française, il y  a quelques années on ne la fêtait pas en France, blablabla ! Oui mais voilà, mes enfants eux ils aiment cette  fête. Ils aiment se déguiser, aller chercher des bonbons dans le quartier et surtout ils aiment décorer l’appartement. Tous les ans c’est le même casse-tête : Comment décorer l’appart ? D’abord il faut que ce soit assez facile, les décorateurs sont enfants, il ne faut pas que nos salaires y passent, et nous tenons à ce que les activités soient un brin pédagogique.

Comme les autres années, nous nous concentrons sur la décoration de la porte (pour signaler aux enfants du quartier qu’ici on donne des bonbons et pour faire plaisir aux voisins- c’est ce que mon fils croit puisqu’ils ont la gentillesse de le féliciter à chaque fois) et sur la décoration des fenêtres (parce qu’on ne l’a jamais fait).

Pour la porte, nous avons pris l’idée du bowling d’Halloween du site www.evite.com

Nous n’avons pas fait les quilles, ni la boule, mais on a fait les mêmes personnages sur des feuilles. La durée de cet atelier dépend de ce que vous laissez votre enfant faire. Si votre enfant est petit, il vous faudra tout pré-découper. Votre atelier sera alors un atelier collage. Si votre enfant est plus grand vous pouvez dessiner toutes les parties de chaque personnage, votre enfant découpera et collera les créatures. Pour les enfants encore plus grands, ils peuvent faire tout l’atelier tout seul : dessiner, découper, coller et bien entendu accrocher les monstres sur la porte.

Pour la décoration des fenêtres, l’idée était sur www.pinterest.com

Nous avons dessiné des monstres sur les cartons (de la largeur des fenêtres et de la longueur que vous voulez). Puis il faut les découper au cutter. L’atelier avec les enfants commence : la peinture. Nous gardons toujours les vieilles toiles cirées pour les ateliers manuelles. L’atelier peinture dure un bon moment, il faut peindre, attendre que ça sèche et repeindre. C’est long. Après il faut faire les yeux, les bouches etc. Pour cela, collez du papier calque derrière les orbites de vos monstres et peignez les pupilles, la bouche. La dernière étape consiste à fixer vos œuvres sur les fenêtres, attendre la nuit et allumer vos lumières.

                  

Pour la découpe de la citrouille, nous avons d’abord dessiné avec un feutre sur la citrouille (tout dépend l’âge de vos enfants mais cette partie peut être faite pour eux).

Puis, il faut couper le haut de la citrouille, lui faire un chapeau quoi ! Attention de le faire assez large pour pourvoir passer une cuillère à soupe pour la vider. L’étape suivante consiste donc à vider la cucurbitacée, ou le faire vider par les petites mains de vos enfants.

Les ennuis commencent maintenant, il faut suivre (ou essayer)  les traits dessinés avec un couteau.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, chez nous il y a beaucoup moins de dents découpées qu’il n’y avait de dents dessinées ! Oui cette étape est dure, il faut un bon couteau et un bon coup de main !

Pour finir, vous posez une bougie (chauffe plat) à l’intérieure de votre citrouille !

Land Art

On ne peut pas toujours aller voir les expositions (elles ne sont pas toutes gratuites loin de là), regarder des films ou lire des livres. De temps en temps il faut changer d’air…ou occuper les bambins alors qu’il pleut averse le dimanche après-midi. Et puis il y a aussi votre descendance qui vous dit qu’il n’en peut plus de tel ou tel auteur, tel ou tel réalisateur…Pour trouver des idées : direction Pinterest. C’est une mine d’information et de technique. Il suffit de choisir un thème et vous aurez ce qu’il se fait de mieux en ce moment. A vous de faire votre choix et d’adapter l’atelier aux envies et capacités de vos enfants.

Aujourd’hui un atelier en plein air: le Land Art:

Une balade dans les bois en famille c’est toujours sympa, profiter de cette promenade pour faire une petite animation c’est mieux.

Le Land Art est une activité qui peut durer un bon moment si ça plait à vos enfants. C’est facile, ça fait fonctionner les méninges et c’est gratuit.

Vous ramasser ou vous faites ramasser à vos enfants des bouts de bois, des feuilles, des glands, des châtaignes ou des cailloux blancs, des coquillages, des algues. En fait, tout dépend si vous être dans un bois, à la campagne, dans un parc ou à la mer. L’activité peut se faire en famille, tout le monde participe.

Vos enfants devront ensuite composer avec les divers éléments récoltés. Pour commencer l’écriture des prénoms fonctionne plutôt bien. Ça permet d’expliquer le jeu et puis vos enfants comprendront très vite les règles.

Apres vous pouvez aider vos enfants en les guidant pour faire des œuvres réalistes ou laissez libre court à leur création.

Quand c’est terminé vous pouvez toujours laisser l’art de vos enfants où il est pour en faire profiter les autres passants ou alors tout détruire pour le plaisir de casser.