Poul-Fétan

Retour au 19ème siècle : dit comme ça on a tout de suite envie de fuir en courant. Que nenni, ce serait une grave erreur. Prenez une belle journée et visitez ce petit village en famille. Le personnel est facile à reconnaître, ils sont tous habillés en tenue d’époque. Vous avez la possibilité de voir les expositions mises à votre disposition (c’est assez instructif mais ça peut vite ennuyer les enfants).

Le plus excitant est surtout dans les différentes maisons. Les animatrices font un show et c’est top. Vous allez en prendre plein les yeux. Elles vous racontent la vie des habitants de l’époque, en plus elles vous concoctent quelque chose (à manger, à toucher, etc). Il y a aussi des spectacles (comment faire du beurre de manière traditionnelle par exemple).

Une vente de pains, de brioches et de petits gâteaux cuits de façons traditionnelles (et évidemment c’est super bon et très peu diététique). Pour la fin de journée, vous irez jouer avec les autres visiteurs et les animateurs aux jeux de l’ancien temps. Une belle journée, beaucoup de souvenirs et de sourires. Évitez cependant d’y aller avec des adolescents réfractaires à toutes propositions historiques. Mais si vous avez des enfants mordus d’histoire et en plus s’ils ont entre  5 à 10 ans : bingo !

Puisque vous désirez avoir plus d’infos sur le sujet, cliquez là : www.poulfetan.com

Zoo de Pont-Scorff

Les zoos ? Non merci très peu pour nous. Les pauvres animaux sont bien mieux en liberté dans leur milieu naturel.

Oui ça c’était notre discours avant que nous découvrions que c’était le seul endroit où les animaux étaient vraiment protégés, leur espèce sauvegardée et la reproduction surveillée. Alors nous sommes allés dans une célèbre ménagerie et là, la douche froide : les animaux avaient tellement l’air triste que ça nous a brisé le cœur. Les zoos très peu pour nous. C’est vraiment par hasard que 6 ans plus tard nous avons découvert le Zoo de Pont-Scorff.

D’abord c’est un zoo avec beaucoup d’espèces, c’est plutôt sympa de découvrir des  animaux (que le premier qui connait le kinkajou lève la main). En outre, les animaux sont très proches des humains, ils viennent au contact. On fait toujours de belles photos avec une girafe qui mange dans la main de nos bambins. Le reptilarium est bien assez grand pour l’ophiophobe que je suis. En plus de tout ça, nous ne vous parlons pas des spectacles : ils sont magnifiques. On ne voit pas le temps passer. Il faut vraiment y assister! Nous en avons pris plein les yeux.

En somme, vous passerez avec vos enfants une très bonne journée. Le petit bémol (oui il y a toujours un bémol) c’est la nourriture! Pensez à votre pique-nique (et oubliez le snack du zoo).

Pour plus d’infos allez voir leur site : www.zoo-pont-scorff.com

la Maison des Lapins Crétins

La maison des lapins crétins, soyons honnêtes et parlons de la boutique des lapins crétins. Ceci dit, vous irez là-bas pour plusieurs raisons. Premièrement, vos enfants aiment ces lapins crétins qui cherchent à tout prix à conquérir la lune. Alors quand vous leur direz que vous les emmenez dans « la maison des Lapins Crétins », vous deviendrez une reine. Puis, on vous présentera la chasse aux trésors dans les rues de Malestroit. Pour vos enfants, un jeu et pour vous une jolie balade dans les rue de la ville (des panneaux sont accrochés le long d’un parcourt pour vous expliquer l’histoire de la ville toujours avec l’intervention des Lapins Crétins). Ensuite, vous trouverez dans le magasin/ la maison d’autres animations, sans compter tous les objets à l’effigie de ces petites bêtes blanches. Les prix sont assez raisonnables (pas plus cher que dans un magasin de jouet). Le personnel est vraiment super sympa.

En définitive, oui il faut placer dans votre planning des vacances, un après-midi à la Maison des Lapins Crétins. Prévoyez quand même un jour de beau temps (et un stylo pour remplir le questionnaire lors de la chasse aux trésors). Pour ceux qui ont besoin de plus d’informations, ceux qui ont un séjour trop court en Bretagne pour y passer, ou pour les fans des Lapins Crétins, un site très bien fait et une boutique en ligne vous attendent : http://www.lamaisondeslapinscretins.bzh/

Karting

Vous avez l’habitude de jouer à Mario Kart. Ici on y joue pour de vrai (sans les peaux de bananes, ni les carapaces de tortue). Le parcourt est un peu petit (quoique) cependant il est parfait pour une activité familiale. C’est vraiment sympa et les petits garçons aiment beaucoup ça. Les petites filles sportives aussi mais oubliez le karting pour les petites princesses. Le petit point négatif est, en effet, l’odeur de l’essence et les délicates narines de nos filles peuvent être gênées.

Dans ce kartcenter, les règles sont bien énoncées et bien expliquées à nos enfants. Les patrons et employés sont garants de la sécurité et ils le font très bien (ce qui rassure beaucoup la Maman que je suis). Quand nous y sommes allés, l’attente n’était pas longue mais peut-être que nous avons eu de la chance, au pire, il y a un petit bar chauffé.

Vous voulez plus d’info ?  www.kartcenter56.fr

Aquarev

La ville de Loudéac (22600) a créé une aire de jeux au top pour les enfants. Les petits comme les plus grands peuvent s’amuser (on est loin du petit parc de quartier avec un toboggan). C’est un site chouette pour plusieurs raisons. D’abord, l’accès est gratuit (nous vous laissons apprécier cet aspect). Ensuite, il y en a pour tout le monde (toboggans, tyrolienne, cabane, jeux d’eau, balançoires, tunnels, poutres, etc). Nous y avons passé un bon moment en famille. En plus, le tout se trouve autour d’un lac, c’est non seulement joli mais aussi reposant. Alors dans la chek-list des activités qu’on fait avec les enfants, on inscrit Aquarev.

Le petit conseil en plus parce qu’on est sympa : finissez votre visite par les jeux d’eau (comme ça votre enfant ne sera pas mouillé pour faire les autres jeux – on glisse moins bien avec un pantalon trempé sur le toboggan) et n’oubliez pas le change, même s’il fait beau (comme vous terminez par ces jeux, les vêtements de votre enfant n’auront pas le temps de sécher et le siège auto mouillé c’est bof-bof).
Pour plus d’info ou de photos, vous avez le site de la ville : www.ville-loudeac.fr

Atelier Fnackids

 

J’ai découvert (grâce à ma copine Salomé) les ateliers pour les enfants de la FNAC (Atelier FNAC Kids).

Le magasin propose des ateliers éducatifs à nos enfants. Pour nous le titre  et le thème de l’animation était « Je découvre l’animation avec Spiderman et Marvel ». Pour trouver les différents ateliers vous devrez rentrer quelques données sur leur site (ville, magasin, âge de l’enfant). Les différentes animations vous seront proposées (il y a peu de places donc il faut s’y prendre à l’avance).

Après vous avez une inscription classique à faire. La veille de l’atelier vous recevrez un SMS et un mail pour vous rappeler le rendez-vous. N’oubliez pas d’imprimer l’autorisation parentale et de la remplir, elle vous sera réclamée au début de la séance.

Le jour J, vous laisserez votre enfant avec un(e) animateur(rice), et vous tournerez en rond dans la FNAC. C’est le deal, les parents doivent rester dans le magasin. Dès le début de l’atelier votre enfant recevra un T-shirt (Marvel pour nous) et à la fin il repartira avec sa création et avec un beau diplôme.

Objectif atteint : mon fils était ravi et veut recommencer. Ne vous attendez pas à un atelier extraordinaire mais l’animation est plutôt bien ficelée.

Deux ou trois jours après une hôtesse vous appellera pour que vous répondiez à un questionnaire de satisfaction mais cette étape est facultative.

Les ateliers sont pour les 4-12 ans et toutes les infos sont sur le site:

http://www.fnackids-ateliers.com/index.html

Magritte, La trahison des images.

 

Depuis le début de leur vie, mes enfants vont dans les musées ou voir des expositions. Pour commencer nous sommes allés dans tous les musées et toutes les expos de la ville (à la salle des fêtes, dans les médiathèques, dans les hôpitaux, dans la rue, etc), je scrute scrupuleusement le journal de la ville, celui du conseil général, du conseil régional et les affiches dans les boutiques. Bref, l’idée est de familiariser les enfants avec l’art.
Quand ils sont prêts on peut les emmener voir les tableaux dans les musées ou les expositions plus connues. Je prépare mes enfants plusieurs jours avant. Devant les toiles, c’est l’alchimie, mes enfants sont comme envoûtés par les tableaux…. où pas, et alors là il faut trouver un intérêt. J’ai toujours des petits jeux (on cherche la signature du peintre- la peinture la plus jolie ou la plus moche avec évidemment la question qui suit : Pourquoi ?- dans chaque tableau on peut trouver un détail, une couleur à faire chercher à nos progénitures). On leur apprend à observer et ça, c’est top ! On achète toujours un magnet de l’expo. D’abord c’est une jolie décoration pour notre réfrigérateur et en plus on peut se remémorer nos sorties. Aujourd’hui c’est l’expo de Magritte.

René Magritte est un peintre surréaliste assez accessible pour les enfants. Chaque tableau est surprenant, et il y en a une centaine à cette exposition, de quoi passer un bon moment. Il suffit de se documenter un peu avant sur l’artiste et connaitre deux ou trois anecdotes sur les tableaux :

Ceci n’est pas une pomme (ce n’est pas une pomme mais l’image d’une pomme qu’on ne peut pas croquer).

Partant de ce principe, vous pouvez en faire des dessins « à la manière de Magritte »! Avec tous les objets du quotidien et tous les aliments qui se trouvent dans votre cuisine.

La Clairvoyance (Magritte se peint en train de regarder un œuf et de peindre un oiseau, dans ce tableau il peint la possibilité, le potentiel, l’avenir).

Même chose que pour le premier tableau, il y a une multitude de dessins à envisager: vos enfants peuvent eux aussi être clairvoyants (selon l’âge vous pouvez les aider ou les laisser se débrouiller tout seul).

Pour faire un retour avec les enfants, on peut aussi faire des ateliers avec des pommes! Vous découpez des pommes dans les catalogues publicitaires et votre progéniture en collera sur tous ses dessins! Dans plusieurs tableaux, Magritte a peint des pommes masquées (mon fils y trouve une réelle ressemblance avec « Léo » des Tortues Ninjas), c’est donc facile de faire des pommes masquées à votre sauce (collage, dessin, peinture, etc).

Si vous ne vous sentez pas de faire le guide, il y a des ateliers pour les enfants (renseignements sur le site).

Pour plus d’info : l’expo est au centre Pompidou (Place G. Pompidou, 75004 Paris) du 21 Septembre 2016 au 23 Janvier 2017 www.centrepompidou.fr , et si vous loupez l’expo à Paris, le musée Magritte est à Bruxelles.

 

 

« Tout est Art ? » Ben

Benjamin Vautier est plus connu sous son nom d’artiste: Ben. Il répond à la question « Tout est Art ? ». Pourquoi y emmener les enfants : D’abord parce qu’il y a un livret-jeux pour les enfants et qu’il est plutôt bien fait, donc par respect pour les gens qui l’ont conçu, on y va !

Ensuite parce que Ben c’est beaucoup d’écrits et qu’on peut faire lire nos bambins sans qu’ils rechignent. Il faut donc y aller avec des enfants qui ont déjà abordé la lecture. Ben ne manque pas d’humour dans ses textes et c,’est un petit plus non-négligeable. Ensuite la deuxième partie de l’expo est consacrée aux sculptures, objets divers ou détournés de leur première utilité. C’est une belle façon de faire marcher l’imagination des enfants. Pour finir, la poste offre des cartes postales à dessiner pour répondre à LA question « Tout est art » et le timbre est payé alors c’est aussi une chance on peut envoyer des cartes aux mamies, elle n’est pas belle la vie ?

Pour faire un retour avec les enfants on peut facilement écrire des phrases, ou du moins les dire. Nous nous sommes bien amusés dans le métro pour rentrer.

Pour plus d’info : l’expo est au Musée Maillol (59/61 rue de Grenelle, 75007 Paris) du 14 Septembre 2016 au 15 Janvier 2017 www.museemaillol.com , et si vous loupez l’expo à Paris, la maison de Ben est à Nice, elle n’est pas ouverte aux visites mais on peut la voir de la rue.

Le cahier de Roald Dahl

Quand notre Grand a commencé à lire, il avait un peu peur que nous ne lui lisions plus d’histoire. Nous nous sommes rapprochés des médiathèques de la ville, souvent les bibliothécaires organisent des temps de lecture sur les thèmes différents (les contes, la musique, Noël, les poux, etc). Notre fils aimait bien (et aime toujours d’ailleurs) aller écouter les histoires, mais il voulait aussi que nous lui lisons des histoires. Nous avons alors fait un « deal »:
Lui, il lirait les histoires pour lecteur débutant et nous nous lui lirons les histoires pour les grands. Très vite, comme pour les films, l’idée du cahier a resurgi. C’est le commencement du cahier numéro 2 et des petits ateliers en rapport avec la lecture. Nous avons choisi des auteurs qui nous plaisaient quand nous étions petits, d’abord pour partager avec notre enfant nos souvenirs de lecture et aussi pour développer sa culture littéraire. Les ateliers présentés peuvent être adaptés à d’autres livres.

Mon auteur préféré est et reste à jamais Roald Dahl, comment ne pas faire découvrir ses livres à mon fils. Nous lui avions déjà lu Charlie et la Chocolaterie  quand nous avions fait l’atelier sur le film de Tim Burton et l’alchimie avait bien pris. Pour chaque « retour », notre fils collait la couverture du livre (toujours préalablement imprimée par Maman) et faisait son petit atelier. Nous avons débuté la lecture début Avril. Nous avons commencé par les histoires les plus courtes pour lire les vrais romans plus tard : d’abord Le doigt Magique, puis Les deux gredins, L’énorme crocodile, La potion magique de Georges BouillonLes minuscules, Un amour de tortue, Un conte peut en cacher un autre, La girafe le pélican et moi, Fantastique Maître Renard, Sales bêtes, L’enfant qui parlait aux animaux, Charlie et le grand ascenseur de verre, Le bon gros géant, Sacrées Sorcières, James et la grosse pêche et Moi boy! Il y a encore d’autres livres (Mathilda, Danny champion du monde, Escadrille 80, etc) mais ces histoires sont un peu plus difficiles à comprendre pour un enfants de 6 ans. Notre fils était en Grande Section au début du cahier et en CP à la fin,  les ateliers sont à son niveau.

Le doigt magique : J’ai demandé à mon fils ce qu’il ferait avec un doigt magique et j’ai noté ses réponses (je peux vous dire que je n’aimerais pas être à la place de Théo).

Les deux gredins : Je lui ai dit de dessiner un des personnages de l’histoire. Il a choisi Compère Gredin.

L’énorme crocodile : Il a fait un crocodile et nous avons fait des recherches sur ce que mange réellement les crocodiles.

La potion magique de Georges Bouillon : J’ai photocopié un des dessins de Quentin Blake et mon fils l’a colorié avec des pastels.

Les minuscules : Mon fils a imaginé son arbre à minuscules et l’a créé en pâte à modeler.

Un amour de Tortue : Il fallait dessiner une tortue en plusieurs étapes. j’ai trouvé un modèle sur internet.

Un conte peut en cacher un autre : Nous sommes allés à la médiathèque pour prendre des contes sur CD. Nous les avons tous écoutés avant la lecture du livre.

La girafe le pélican et moi : Avec des autocollants mon fils a rempli les étals que j’avais préalablement dessinés.

Fantastique Maître Renard : Nous avons regardé le dessin-animé Fantastique Mr. Fox de Wes Anderson.

Sale bêtes : Mon garçon a choisi un animal (l’éléphant) et il devait créer un petit texte à la façon de Roald Dahl. Je vous livre son oeuvre ici:

« Il était une fois un éléphant

qui aimait se brosser les dents

Mais un jour lui dit un autre éléphant

Pourquoi tu te brosses les dents tout le temps

Et l’éléphant lui répondit en rigolant

Parce que c’est un ordre de ma Maman »

L’enfant qui parlait aux animaux : Mon fils a imaginé le langage utilisé par l’enfant pour parler à la tortue et il a traduit son message en langue inventée et français.

Charlie et le grand ascenseur de verre : Il fallait imaginer les Kpoux Vermicieux.

Le bon gros géant : L’atelier était d’aller voir le film au cinéma avec Maman ! (oui c’était une coïncidence…).

Sacrées Sorcières : J’ai fait un « mot mêlé » avec le champ lexical de la sorcière.

James et la grosse pêche : J’ai acheté des pochoirs et j’ai fait le dessin d’une pêche géante, dans la mer, avec des poissons, des dauphins,  des nuages et un soleil ! Bref, un magnifique tableau que fiston a colorié avec ses nouveaux feutres !

Moi Boy : Au début je voulais lui faire répondre au questionnaire de Proust mais les questions sont un peu trop compliquées pour un enfant de 6 ans alors j’ai mis en place un portrait chinois.

Le cahier de Tim Burton

 Quand notre premier enfant est entré en maternelle, nous avions décidé, avec mon mari, de regarder des films (ou films d’animation) avec lui tous les vendredis soirs. Entendons-nous bien, il ne s’agissait pas d’allumer la télé et de la regarder mais de choisir un film à trois, d’aller le chercher à la vidéothèque de la ville et de le visionner (à 19h30 pour que le coucher ne se fasse pas trop tard). Le début de la semaine nous parlions du film à regarder (pourquoi ce film, de quoi ça va parler, qui sont les personnages, etc), et le lendemain du visionnage, on jouait (généralement au moment des repas) : j’ai aimé cette scène parce que/ je n’ai pas aimé cette scène parce que ou un petit quiz sur le film-
C’est devenu un rendez-vous attendu par nous trois (et aussi une carotte : attention si tu continues tu vas être puni de film…).
La culture cinématographique de notre petit garçon a commencé à grandir et son vocabulaire aussi…
Deux ans plus tard, nous avons pensé qu’il serait plus judicieux que notre enfant fasse un « retour » pour se souvenir encore plus des films vus, et que par conséquent il fallait un fil conducteur entre les films (réalisateur, acteur, thème, etc).

Notre garçon a un goût prononcé pour les monstres et moi j’ai toujours aimé les films de Tim Burton. On a alors fait le cahier numéro 1 : Mon cahier de Tim Burton ! Pour chaque « retour », notre fils écrivait le titre du film (en attaché s’il vous plaît), collait l’affiche du film (préalablement imprimé par Maman) et faisait son petit atelier. Le choix des films étaient importants puisqu’avec Tim Burton, on peut vite tomber dans le genre « horreur ».

On a commencé l’atelier début Janvier, encore dans l’ambiance de Noël, nous avons choisi L’étrange Noël de Monsieur Jack  (d’accord Tim Burton n’est pas le réalisateur du film mais un des scénaristes alors ça compte quand même). On a continuer avec Charlie et la Chocolaterie, puis Edouard aux mains d’argent, Beetlejuice, Mars attack, Frankenweenie, Alice aux pays des Merveilles, Les Noces Funèbres, Pee-Wee’s big Adventure et pour finir en beauté avec Miss Peregrine et les enfants particuliers !

Notre fils était en Grande Section, donc les ateliers sont à son niveau. Mais avec un peu d’imagination il est très facile de modifier les ateliers et de les adapter à l’âge de vos enfants.

L’étrange Noël de Monsieur Jack: Il fallait dessiner (avec modèle) 4 visages de Jack avec des expressions différentes.

Charlie et la Chocolaterie: Je lui ai lu le livre de Roald Dahl de la collection Folio Junior et mon fils a répondu aux questions à la fin du bouquin.

Edouard aux mains d’argent: J’ai demandé à mon bonhomme de bien regardé l’affiche du film et de me la décrire. J’ai noté ses réponses.

Beetlejuice: J’ai découpé un portrait de Beetlejuice et j’ai créé un puzzle à recoller (12 pièces).

Mars attack: J’ai mis des photos de plusieurs extra-terrestres que mon fils connaissait (E.T, Planète 51, En Route, Toy’s Story, Lilo et Stitch, Mars Attack) et il devait les relier à leur noms.

Frankenweenie: Comme les lettres du nom sont « difficiles », j’ai demandé à mon petit d’écrire Frankenweenie de plusieurs façons (avec des lettres autocollantes, en détaché, en attaché, avec des lettres majuscules).

Alice aux pays des merveilles: Il a dessiné son propre chat du Cheshire (et bizarrement il ressemble à un cochon).

Les Noces Funèbres: Découverte et première utilisation du papier calque ! Décalquage du petit vers…

Pee-Wee’s big Adventure: Dessine le vélo de tes rêves.

Miss Peregrine et les enfants particuliers: Le portrait d’un Wright, j’ai découpé la moitié du visage et mon fils a dessiné l’autre moitié !